Podologie du sport

Podologie du sport

La pratique sportive bien que bénéfique pour maintenir une santé à la fois physique et psychologique peut se révéler néfaste lorsqu’elle est mal encadrée, mal préparée et mal équipée.

Saviez-vous que lors de la pratique de la course à pied, le membre inférieur doit supporter jusqu’à 3 à 4 fois le poids du corps?

Le pied est le premier système d’amorti du corps, c’est lui qui va réguler cette augmentation importante de masse corporelle.

La voute plantaire doit être capable de se déformer pour amortir l’impact du pied au sol mais également accumuler de « l’énergie potentielle » et la restituer lors de la phase de relance.

Le pied doit donc faire face à une triple contrainte :

  • Amortir
  • Stabiliser
  • Restituer (relancer) l’énergie emmagasinée 

C’est de son architecture ostéo-ligamentaire complexe que découle ces capacités biomécaniques exceptionnelles.

Lorsque sa physiologie est compromise (excès de pronation, de supination, de torsion), le corps va devoir compenser à différents étages ces manques d’amorti,  de stabilité et de dynamisme.

Ces ajustements fonctionnels, souvent discrets, peuvent passer longtemps inaperçus mais  ce sont eux qui conduisent inévitablement à la pathologie :

  • Stress
  • Augmentation de la charge d’entrainement
  • Chaussage inadapté
  • Changement de surface d’entrainement
  • Fatigabilité musculaire

sont autant de facteurs qui peuvent expliquer l’apparition de la blessure….

Le pied doit donc être une base à la fois stable et adaptable sur laquelle s’appuie votre squelette, pour permettre à l’ensemble de vos articulations (y compris celles du membre supérieur) de fonctionner de manière optimale, notamment lors de la pratique sportive, lorsque les efforts sont majorés.

Il faut savoir que le pied peut  alors être la cause de douleurs aux étages supérieurs : on parlera de chaine lésionnelle ascendante, mais il peut aussi être victime de certaines dysfonctions supérieures (articulaire, musculaire, viscérale…) il s’agira alors d’une chaine lésionnelle descendante.

Seul un examen clinique détaillé en statique et en dynamique peut aider à relever ces dysfonctions, les analyser et les corriger via des orthèses plantaires sur mesures et adaptées aux contraintes biomécaniques de votre activité sportive.


Analyse vidéo